Les Médiations thérapeutiques

 

Il s’agit d’activités au choix qui s’insèrent dans le processus psychothérapeutique. Elles peuvent être utilisées par exemple à un moment précis d’une rencontre où les mots manquent pour illustrer un propos ou par exemple à la fin d’une séance. J’accompagne ainsi la personne à choisir librement une des médiations thérapeutiques à disposition et les plus propices pour le sujet en question et nous faisons l’activité ensemble. Une période de tentative de mise en mots est ensuite proposée à la suite de l’activité. Il est démontré que les médiations thérapeutiques sont de grande utilité pour soutenir le travail psychothérapeutique afin que les prises de conscience puissent aussi s’enraciner dans le corps et accompagner la libération en lien avec des blessures qui ont été ouvertes et discutées dans certains contextes de la psychothérapie. Les mémoires affectives sont ainsi réveillées dans le corps afin d’avoir accès à des contenus qui seraient peu accessibles à la conscience seulement par une tentative d’éveiller un souvenir. Suite à ces activités de médiation thérapeutique, nous pourrons graduellement esquisser des hypothèses de travail pour accompagner la prise en charge, faire des liens et aider au dépassement émotionnel de certaines blessures dont le corps porte parfois certaines traces mnésiques, dont la personne ignorait.

Les principales médiations thérapeutiques que je mets à disposition de ma clientèle sont :

La thérapie par le jeu libre

La médiation par l’art ou l’art-thérapie

Les thérapies de relaxation

Le photolangage

Les outils de la méthode ESPERE® de Jacques Salomé

 

 

 

Thérapie par le jeu libre avec les enfants et adolescents

 

 

Parmi les médiations thérapeutiques, il y a, le jeu libre, qui offre diverses occasions de symboliser (Winnicott, 1969, 1975). A travers le jeu choisi par l’enfant, un scénario est créé et l’enfant est invité à participer au récit de la mise en scène. Une lecture symbolique des récits peut ensuite se faire avec l’enfant afin de lui proposer des hypothèses de ce qui est sous-jacent, en lien ou non avec les événements de sa vie actuelle, ainsi que les symptômes qu’il présente. De façon concrète, l’enfant ou l’adolescent est invité à choisir librement un jeu à travers un choix important de jeux à disposition et il sera celui qui en décide les personnages et le déroulement. Le psychologue accompagnera au pas à pas le jeu selon ce que l’enfant ou l’adolescent décidera de mettre en place, en complicité. Le psychologue sera aussi le porte-parole de l’expression de certains vécus des personnages et tentera des hypothèses avec l’enfant ou l’adolescent en lien avec ses expériences de vie à lui, dans le but de faire du sens avec des vécus difficiles ou traumatisants.

 

 

Médiation par l’art avec les personnes de tous âges

 

L’art-thérapie, qui sollicite également le corps par la création artistique, inclue plusieurs étapes du processus créateur de la vie en soi (Anzieu, 1994). À travers un gribouillis, une création en pâte à modeler ou une peinture, une expression symbolique est en modelage, créant ainsi un nouvel espace imaginaire ouvert à plusieurs possibles. Lors de la discussion suite à la création artistique, il est pertinent de porter attention aux mots que l’enfant, l’adolescent ou l’adulte dira de ce que «cela pourrait représenter», plutôt que d’y apposer notre propre interprétation, parfois teintée de nos propres projections. Cela représente le début d’une histoire qui pourra être mise en lien avec les vécus du corps identifiés et verbalisés (Sami-Ali, 2006).

 

 

Thérapies de relaxation et à médiation corporelle avec les personnes de tous âges

 

 

A l’aide de techniques de relaxation guidées, l’accompagnement est fait au pas à pas pour l’aider à prendre conscience des parties de son corps, de son schéma corporel, de son image de soi, des sensations agréables et désagréables, etc. (Kreissler, 1974 ; Ferragut, 2000). Cette médiation peut permettre également une mise en lien avec une image angoissante, et un vécu du corps désagréable ou traumatisant (Chanoit et coll., 1988). Enfin, elle peut permettre de reprogrammer dans le corps de nouveaux vécus agréables dans un contexte traumatique où le corps fige et n’a accès qu’à des vécus de survie (Field et coll., 1992 ; Guillemette, 2003). Concrètement, une guidance en relaxation est proposée autour d’un thème discuté, demandé ou proposé et la relaxation pourra se faire assise ou couchée. Par la suite, une discussion autour des vécus durant la séance personnalisée est tentée et un travail progressif est proposé, par étapes, incluant des pratiques suggérées à la maison pour accompagner le travail fait en séance.

 

 

Photolangage

 

Le photolangage, est un outil thérapeutique incluant des dossiers de photos à images présélectionnées par thèmes, qui peuvent aider l’enfant ou l’adolescent à se dire en empruntant certaines images inspirantes pour accompagner ses mots (Bélisle, 2009). En utilisation individuelle, il sera pertinent d’identifier une question à poser de vive voix à partir des verbalisations spontanées en début de séance, notamment lorsqu’il y a un vide de sens dans le discours ou lorsque les mots spontanés ne sont plus possibles. Par exemple, « À l’aide d’une ou deux photos, je tente de parler davantage de ce que mes maux de tête me font ressentir ». Suite à la question, le thérapeute installe une dizaine de photos sur une table, qui ne seront regardées que lorsqu’elles auront été toutes déposées. Ensuite, la personne choisit la ou les photos pour en parler. Les images peuvent ainsi fournir des repères visuels sur lesquels les discours peuvent se baser pour amorcer une symbolisation opérante et dépasser le symptôme physique pour l’élaborer davantage.

 

 

Méthode Espère (communication relationnelle)

 

La méthode ESPERE® a été développée par Jacques Salomé pour offrir des outils concrets de communication relationnelle. ESPERE est un acronyme pour symboliser un Enseignement Spécifique Pour une Écologie Relationnelle Essentielle. J’ai été formée en accompagnement ESPERE et j’utilise certains outils de cette méthode dans le cadre de mes séances de psychothérapie, comme médiation au choix, notamment pour illustrer certains phénomènes se produisant dans les relations, notamment pour offrir des outils sains de communication ou pour explorer davantage en profondeur certains blocages relationnels par le biais d’objets de symbolisation.

 

 

PAGE EN CONSTRUCTION

 

 

Peu importe la médiation, elle permettra d’aller plus loin ou de « débloquer » en soi quelque chose qui fait obstacle et empêche d’avancer par la prise de conscience ou par la parole.